Politique | Economie | Société | Culture | Santé | Sport |
Actualités
FRAPES et SNEC frappent comme sourd sur le Pr. Marc Louis Ropivia, recteur de l’UOB

 
-La Force de réflexion et d’actions pour l’Enseignement supérieur (FRAPES) et le Syndicat national des enseignants chercheurs du Gabon (SNEC) se tiennent la main pour frapper tel sourd sur le Pr. Marc Louis Ropivia, Recteur de l’Université Omar Bongo dont ils réclament avec véhémence le départ au motif qu’il se serait " inscrit dans une opération de dénigrement et d’injures à l’endroit des responsables syndicaux(…) ".
 
L’étau serait-il entrain de se resserrer sur le Pr. Marc Louis Ropivia, Recteur de l’Université Omar Bongo dont le livre de succession semble dorénavant ouvert ? La question est brusquement revenue sur le tapis au lendemain de la sortie coalisée de deux syndicats du secteur de l’enseignement supérieur.

En effet, dans une déclaration commune diffusée à Libreville le 5 mars 2018, le Syndicat national des enseignants chercheurs du Gabon (SNEC) et la Force de réflexion et d’actions pour l’Enseignement supérieur (FRAPES) sont montés au créneau pour réclamer,avec véhémence l’éviction au poste de Recteur du Pr. Marc Louis Ropivia au motif que celui-ci se serait " inscrit dans une opération de dénigrement et d’injures à l’endroit des responsables syndicaux pour avoir demandé clarté et explication sur certaines questions financières."

Dans la même veine, Pr. Mike Moukala Ndoumou et Pr.Tom Mambenga, respectivement présidents du SNEC et de la FRAPES affichent leur défiance au conseiller du recteur rendu coupable à leur yeux de condescendance vis-à- vis du corps enseignant.

Car, solidaire de son patron, il aurait regardé, de haut les enseignants via leurs syndicats en les " traitant de nécessiteux, de plagiaires et d’amoraux ".

Droit dans ses bottes, Marc Louis Ropivia a plutôt fait le choix de moquer le torrent de griefs que les syndiqués de deux principaux syndicats de la première université publique du pays charrient vers lui.

L’ancien chef de département de Géographie croit,dur comme fer que l’agit’prov orchestrée par ses contempteurs est secrétée par l’exécution d’un agenda caché que chaque acteur syndical fourbit dans l’optique de la guerre de succession ouverte depuis que l’imminence de son départ à la retraite circule sous les boisseaux.

Pour sa défense,il exhibe,non sans fierté le fait que ’année académique suive son cours normal et que,surtout," les problèmes soulevés par les syndicats que sont le SNEC et la FRAPES trouvent des réponses, en dépit de quelques légers retards qui ne seraient pas le fait du rectorat.Les vacations,les soutenances et l’amélioration des conditions d’enseignement, en témoignent " ,a-t-il plaidé .

Une série de rencontres entre le ministère de l’enseignement supérieur le rectorat et les différents syndicats en vue de dénouer l’écheveau de cette énième crise qui paralyse le fonctionnement de deux facultés de l’Université Omar Bongo est dorés et déjà sur les starting-blocks du gouvernement.

 
Artcile publié le: 07/03/2018 source: Auteur:Nancy Labelle

 

  Tout les articles
Imprimer cet article
Envoyer le a un ami



Les dernières News
Social
Les militaires chassent 87 civils de l’Hôpital des instructions des armées d’Akanda

– La nouvelle direction,militaire de l’Hôpital des instructions des armées d’Akanda (Nord de Libreville)...

Social
Les militaires chassent 87 civils de l’Hôpital des instructions des armées d’Akanda

– La nouvelle direction,militaire de l’Hôpital des instructions des armées d’Akanda (Nord de Libreville)...

Société
Annulation de la décision d’affectation de 27 agents de Gabon Télévision

- Le ministre d’État en charge de la Communication, Guy-Bertrand Mapangou recevant, ce mardi, le Syndicat...

CNSS
Les 30.000 pensionnés de la CNSS et leurs fantômes coûtent 72 milliards de Fcfa

-La Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) procèdent en ce mois de mai au paiement de 30.000 pensionnés...

Transport
L’effondrement de la route nationale isole Libreville du reste du Gabon

- L’effondrement de la route nationale 1, au lieudit de la frontière deux provinces ,à savoir celles...

Sports
Alfred Bongo Ondimba poussé vers la porte de la Fegaboxe

-Alfred Bongo Ondimba ,président depuis 2017 du bureau de la fédération gabonaise de boxe (Fegaboxe)...



Apportez vos réactions sur cet article

 

Votre nom : *
Votre email : *
Sujet : *
Votre message
 
  Les champs qui sont suivis d'un astrerix (*) sont obligatoires

Nos Rubriques

Actualités sur le Gabon
Actualités sur l'international
Dossier sur le Gabon
Nos vidéos
Nos reportages

Notre groupe

Directeur de publication et de rédaction (Ibrahim ZOUMANO)
Gabonpage.net (Quotidien en ligne)

Nos Prestations

Couverture des évènements
Création de site web
Création de logo
Nos Contacts

01 58 22 93

Copyright © 2009 gabonpage.net