Politique | Economie | Société | Culture | Santé | Sport |
Actualités
Raymond Placide Ndong Meyo ouvre le cœur et la maison aux quatre vents

 
0.-Raymond Placide Ndong Meyo , membre du gouvernement gabonais a , au vingtième jour du nouvel An donné réception en son domicile du quartier Ambowé , dans le 1er arrondissement de Libreville à près de trois cents convives et , entre poire et fromage parlé de sa conception de la considération de ses concitoyens notamment en ce que ministre ,il en voit surtout des obligations dont " celles d’être exemplaire et promouvoir " les compatriotes .
 
Ouvrir le cœur et les portes de son domicile aux quatre vents, Raymond Placide Ndong Meyo s’y est collé avec aplomb le samedi 20 janvier en conviant, dans le jardin intérieur de son domicile du quartier Ambowé de Libreville trois centaines de convives à une sorte de garden party. Au menu, outre les délices de l’art culinaire local, les amabilités de circonstance, un toast en forme de testament politique.

Son épouse Sophie à ses côtés, M.Ndong Meyo a tenu à rappelé que le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo l’a nommé ministre que le Premier ministre Emmanuel Franck Issozé Ngondet l’a proposé au gouvernement « de leur seul gré », lui qui n’a pas « fait de concours » ni être « le plus beau, ni le plus instruit, ni le meilleur des gabonais ».

Puis battre la coulpe en affirmant que les unes et les autres devraient, de tout cœur dire un grand merci car, tout de même, ils avaient enfin « un ministre toujours très proche » d’eux qu’ils peuvent « rencontrer librement à son QG de Lalala-gauche ».

Réussir dans la République

Etre exemplaire et promouvoir les compatriotes, l’ancienne éminence grise du Rassemblement pour la République (RPG), formation politique du Père Mba Abessolo a hissé la République, tout à la fois en creuset de la réussite individuelle et rempart contre le délitement de l’unité nationale.
Pour lui en effet, la République « fait appel à toute les intelligences du pays, sans exclusive » et , en conséquence ,respecter celle-ci , « ses institutions pour vivre en paix et travailler(…) pour l’avenir du pays » est une obligation de tous.

Un truisme ? « La vérité et la seule est que le Gabon est une République avec pour président de la République Ali Bongo Ondimlba .C’est le président de tous les gabonais et le seul reconnu par toutes les nations du monde (…) » , a-t-il martelé .Et de revenir sur le contenu du discours de nouvel An prononcé par le locataire du Palais du bord de mer de Libreville dont la raisonnante principale s’inscrit « dans l’esprit de la cohésion sociale en toute paix et ordre républicain ». Parce que, « e président de la République est bien décidé, bien e gagé à donner ce plus au bon vivre de ses compatriotes, de ses frères, sœurs, filles et fils (….) » et que le Premier ministre, plus que déterminé soumet le gouvernement à un travail à plein régime.

Création d’une chapelle politique ?

Vingt sept ans passés dans un parti politique, ici le RPG, laisse forcement des stigmates, voire une certaine amertume, surtout quand on estime avoir été écorché vif. Devant ses commensaux du jour, Me.Ndong Meyo en a vraisemblablement sous la semelle de mœurs en cours des formations politiques du pays.

Plus qu’une simple sensiblerie, c’est d’une conviction qu’il parle : « il n’y a pas de partis de bons et de partis de mauvais. Ce sont les personnes qui sont bonnes ou mauvaises. Plusieurs ont quitté leurs partis pour la simple raison que certains animateurs de ceux-ci les contraignaient à des humiliations, au mépris(…) ».

Le pays ne pourra réussir qu’en capitalisant les intelligences de toutes ses filles et fils, l’actuel ministre délégué aux Affaires étrangères appelle toutes et tous à le rejoindre pour lancer « (….) un mouvement républicain où les jeunes, les femmes et les anciens travailleront ensemble pour la prospérité du Gabon et des gabonais ».

 
Artcile publié le: 21/01/2018 source: Auteur:Zoumano

 

  Tout les articles
Imprimer cet article
Envoyer le a un ami



Les dernières News
Economie
A Franceville Ali Bongo lance le FID

-Le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo a procédé, samedi 21 avril 2018 à Franceville (Sud-est) au lancement...

Politique
Centre Gabonais des élections ou la controverse en pschitt

- Le ministre gabonais de l’intérieur,Lambert Noël Matha au lendemain de la publication lundi 16 avril...

Musique
Mackjoss ,artiste musicien gabonais est mort

-Jean Christian Makaya,de son nom d'artiste Mackjoss est décédé, ce mercredi à minuit, au Centre hospitalier...

Société
Un violent incendie ravage un des marchés de Franceville

-Un des marchés de la commune de Franceville, celui situé à l’emplacement du premier hôpital de la ville...

ONU
Hugues Roland Mandoukou,casque bleu gabonais livreur de munitions de guerre à Bangui en route vers la prison

-Hugues Roland Mandoukou,casque bleu gabonais de la mission onusienne en Centrafrique, arrêté vendredi...

Parlement
Les députés infligent un camouflet au gouvernement en rejetant l’ordonnance sur le statut général de la Fonction publique

-Les députés ont ,en ce mois d’avril 2018 infligé un camouflet au gouvernement en rejetant,en totalité...



Apportez vos réactions sur cet article

 

Votre nom : *
Votre email : *
Sujet : *
Votre message
 
  Les champs qui sont suivis d'un astrerix (*) sont obligatoires

Nos Rubriques

Actualités sur le Gabon
Actualités sur l'international
Dossier sur le Gabon
Nos vidéos
Nos reportages

Notre groupe

Directeur de publication et de rédaction (Ibrahim ZOUMANO)
Gabonpage.net (Quotidien en ligne)

Nos Prestations

Couverture des évènements
Création de site web
Création de logo
Nos Contacts

01 58 22 93

Copyright © 2009 gabonpage.net