Politique | Economie | Société | Culture | Santé | Sport |
Actualités
Viols sur des fillettes à Kavumu : prison à vie pour le député et chef milicien Batumike

 
0.-La Cour militaire du Sud-Kivu, dans l'est de la RDC, a reconnu le 13 décembre 2017 la responsabilité de la milice dirigée par le député provincial Frédéric Batumike pour les crimes de viols commis sur 37 petites filles entre 2013 et 2016 à Kavumu. L'élu local écope d'une peine de prison à perpétuité.
 
C’est une grande première dans l’histoire pénale de la RDC. « Un politicien en poste est reconnu coupable, en tant que supérieur hiérarchique, des crimes commis par lui-même et la milice qu’il contrôlait et finançait », explique à Jeune Afrique Elsa Taquet de TRIAL international.

Basée à Genève, l’ONG qui « lutte contre l’impunité des crimes internationaux et soutient les victimes dans leur quête de justice » a suivi de près le déroulement de ce procès historique ouvert début novembre à Kavumu, dans le territoire de Kabare, dans l’est du pays.

Dans son verdict qui était très attendu, la Cour militaire du Sud-Kivu a condamné à perpétuité, ce 13 novembre, le député provincial et chef milicien Frédéric Batumike et 10 autres prévenus pour « crimes contre l’humanité par viol » commis sur 37 petites filles âgées entre 18 mois et 12 ans durant la période allant de 2013 à 2016 à Kavumu et dans ses environs.

« Outre les crimes de viols, les miliciens ont été condamnés pour leur participation à un mouvement insurrectionnel et le meurtre d’individus qui avait dénoncé leurs exactions », précise TRIAL international.
Viols de masse, crimes contre l’humanité

L’association se félicite également du fait que les juges congolais ont qualifié les crimes de viols de masse comme des « crimes contre l’humanité commis dans le cadre de la politique d’une milice ».

Tout cela a été possible notamment grâce aux « techniques d’enquêtes innovatrices qui ont permis de récolter des éléments de preuves médicao-légales d’une manière scientifique, méthodique et rigoureuse », commente Elsa Taquet.

La cour militaire a enfin prononcé une ordonnance en dommages-intérêts de 5 000 dollars américains à l’égard de 37 victimes de viols et de 15 000 pour les familles des personnes tuées.

 
Artcile publié le: 14/12/2017 source: Auteur:Jeuneafrique.com

 

  Tout les articles
Imprimer cet article
Envoyer le a un ami



Les dernières News
Parlement
Le gouvernement publie la fixation et répartition des sièges de Sénateurs

.-Le gouvernement gabonais , en conseil le 24 février 2018 à Libreville a adopté , en abrogeant la précédente...

Economie
Apurement de 310 milliards de dettes dues aux entreprises exerçant au Gabon

-Le Premier ministre gabonais Emmanuel Issozé Ngondet a signé en févier 2018 avec les membres du Club...

Coopération
Haro d'Ali Bongo Ondimba et Obiang Nguema Mbasogo contre toute tentative de déstabilisation en Afrique centrale

.- Le président de la République, Ali Bongo Ondimba a effectué une visite de travail, samedi à Malabo...

Gouvernement
Communiqué final du Conseil des ministres du 23 Février 2018

- Sous la haute présidence de son Excellence Ali Bongo Ondimba, président de la République, Chef de l’État,...

Politique
Raymond Placide Ndong Meyo laboure Ozoungué

-Raymond Placide Ndong Meyo ,ministre gabonais, délégué aux Affaires étrangères laboure avec frénésie...

Politique
Haut-Ogooué, 23 députés et grogne de certaines populations à l’annonce du nouveau découpage électoral

-Le nouveau découpage électoral publié lors du conseil des ministres du 26 janvier 2018 dans lequel...



Apportez vos réactions sur cet article

 

Votre nom : *
Votre email : *
Sujet : *
Votre message
 
  Les champs qui sont suivis d'un astrerix (*) sont obligatoires

Nos Rubriques

Actualités sur le Gabon
Actualités sur l'international
Dossier sur le Gabon
Nos vidéos
Nos reportages

Notre groupe

Directeur de publication et de rédaction (Ibrahim ZOUMANO)
Gabonpage.net (Quotidien en ligne)

Nos Prestations

Couverture des évènements
Création de site web
Création de logo
Nos Contacts

01 58 22 93

Copyright © 2009 gabonpage.net