Politique | Economie | Société | Culture | Santé | Sport |
Actualités
UOB,les raisons de la colère des étudiants

 
Libreville,15 Mars(Gabonpage.net)-Les étudiants de l’Université Omar Bongo de Libreville observent à l’intérieur de l’établissement ce jeudi 15 mars 2012 un mouvement de protestation,la décision de suspension" de toute activité pédagogique jusqu’au prononcé des décisions des Conseils des discipline devant lesquels ils vont être incessamment traduits" qui frappe certains d’entre eux,et plus généralement le retard de paiement de la bourse sont à la base de cette nouvelle perturbation des enseignements sur l’ensemble de deux facultés .
 
C’est le Pr. Pierre Nzinzi ,ci-devant Recteur de l’Université Omar Bongo de Libreville qui a signé et fait diffusé un communiqué (dont une copie est parvenue à notre rédaction ) retraçant,dans le menu , les péripéties de l’année en cour à l’UOB.

Les enseignements à l’UOB, reconnait d’emblée le Recteur sont en décalage par rapport au calendrier universitaire international du fait «des grèves intempestives » .

Cette situation récurrente, fait que ce décalage ne peut être résorbé qu’à partir «de l’année académique 2013-2014.A la condition , toutefois que le dialogue soit privilégié dans le règlement des problèmes au sein de l’université au détriment des mouvements d’humeur(…) ».

Le Rectorat estime, dans son communiqué,que ce dialogue a été privilégié depuis deux ans aux fins de permettre aux étudiants de l’UOB « qui s’intéressent vraiment à leurs études de pouvoir dérouler leur cursus sans beaucoup d’entraves.» Les retards académiques accumulés, poursuit le communiqué,ont eu pour conséquences « l’organisation tardive des évaluations.

Ainsi,cette année,comme par le passé,les évaluations du deuxième semestre de l’année dernière n’ont-elles pu être organisées qu’en septembre et octobre 2011.Les corrections des copies,quant à elles se sont déroulées dans le délai imparti des mois,conformément aux calendriers universitaires,notamment durant le mois de novembre2011.»

•Retard dans la transmission des résultats.

Après avoir expliqué tout le déroulement des évaluations, M. Pierre Nzinzi est donc venu à l’une des revendications des étudiants. A savoir le paiement de la bourse.

Disculpant,en quelque sorte,la Faculté de Droit et des Sciences économiques accusée par les étudiants d’avoir intentionnellement provoqué le retard dans la transmission des résultats à l’Agence nationale des Bourses et stages du Gabon ,l’ Administrateur de l’UOB soutient que cette faculté n’a pu «transmettre les résultats finaux de l’année dernière que le 29 décembre 2011(…) ».

Ainsi,argumente-t-il, en raison de l’engrenage des retards provoqué par le décalage des années académiques ,le traitement administratif et comptable des dossiers des ayant droit à la bourse a juste –là abouti à des situations variées.

Dans le détail,le tableau décliné par le Recteur est le suivant :
•Certains étudiants ont les bourses déjà payés.
•D’autres ont les attestations des bourses et attendent encore leurs cartes de paiement du service du Trésor.
•Une troisième catégorie ,déjà tutélaire des cartes de paiement attend l’approvisionnement de leurs comptes.

961 étudiants ont introduit à l’ANBG des dossiers «pour bénéficier de la bienveillante attention du chef de l’Etat,dans le cadre du Fonds spécial destiné aux étudiants qui ne pouvaient plus prétendre à la bourse pour dépassement de la limite d’âge »,a-t-on appris
Ces demandes n’ont finalement transmises à l’ANBG que le vendredi 2 mars 2012

•Etudiants "perturbateurs" indexés.

Le mouvement d’humeur qui perturbe depuis ce jeudi l’activité académique à l’UOB serait le fait«d’un petit groupe d’étudiants, composé essentiellement de ceux qui sont en situation d’échec empêche d’autres d’accéder dans les salles de cours et sabotent certains biens de l’université(…)».Ledit groupe serait connu,confesse le rectorat.Ils seraient au nombre de cinq.

Actuellement,a clarifié le Recteur de l’UOB lesdits perturbateurs « sont activement recherchés par les Forces de l’ordre .Ils auront à répondre des"troubles à l’ordre public,et d’atteinte à la liberté d’apprendre,d’enseigner,ainsi qu’à celle de toute activité au sein du campus universitaire"».

Rétrospectivement,il convient de souligner que c’est la phrase suivante qui met de l’huile au feu :

«Par ailleurs,tous ces étudiants,ainsi que quatre autres,sur lesquels les enquêtes sont en cours,sont suspendus de toute activité pédagogique jusqu’au prononcé des décisions des Conseils des discipline devant lesquels ils vont être incessamment traduits.»

48 heures après la diffusion de ce communiqué,l’Université Omar Bongo de Libreville connait ses premières cavalcades de l’année.
(photo:Recteur uob)

 
Artcile publié le: 15/03/2012 source: Auteur:Marc Massamby

 

  Tout les articles
Imprimer cet article
Envoyer le a un ami



Les dernières News
Politique
Cette poignée de mains entre Ping et Ban-Ki-moon qui fait jaser

0.- Jean Ping ,ancien ministre des Affaires étrangères d’Omar Bongo,et ex président de la Commission...

Diplomatie
Le ministre des Affaires étrangères fait de l’étrangeté

0.-Emmanuel Issozé Ngondet, ministre des Affaires étrangères,de la Francophonie et de l'Intégration régionale...

Kengo wa Dondo met en garde contre une modification de la Constitution

0.-Léon Kengo wa Dondo, le président du sénat de la RDC, a mis en garde lundi contre un "changement de...

14 prix Nobel de la paix exigent un visa pour le dalaï lama

0.-Quatorze prix Nobel de la paix ont demandé lundi au président Jacob Zuma qu'il intervienne pour que...

Social
Grève illimitée aux douanes et aux impôts

0.-Les agents des douanes et des impôts, dans un élan commun,ont voté ,à l’unanimité vendredi 12 août...

Social
Les grévistes de Sainte-Marie chassés sans ménagement par la police

0.-Les grévistes de Sainte-Marie ,ainsi nommés pour avoir élu domicile devant l’esplanade de la cathédrale...



Apportez vos réactions sur cet article

 

Votre nom : *
Votre email : *
Sujet : *
Votre message
 
  Les champs qui sont suivis d'un astrerix (*) sont obligatoires

Nos Rubriques

Actualités sur le Gabon
Actualités sur l'international
Dossier sur le Gabon
Nos vidéos
Nos reportages

Notre groupe

Directeur de publication et de rédaction (Ibrahim ZOUMANO)
Gabonpage.net (Quotidien en ligne)

Nos Prestations

Couverture des évènements
Création de site web
Création de logo
Nos Contacts

01 58 22 93

Copyright © 2009 gabonpage.net